Airtel et Mastercard s’allient : la startup KeeCash menacée ?

La multinationale Airtel Afrique vient de signer un gigantesque partenariat avec la compagnie américaine MasterCard pour permettre à ses utilisateurs du services AirtelMoney d’effectuer des achats en ligne… ce qui était le fond de commerce de la startup Gabonaise KeeCash.

Le 2 novembre dernier, Airtel Afrique a signé un accord avec l’autre multinationale, MasterCard. Le but de ce partenariat est de permettre aux utilisateurs du service de mobile banking AirtelMoney, de bénéficier d’une carte de crédit virtuelle, directement liée à leurs portefeuilles mobiles. Avec cette carte, toute personne ayant un compte AirtelMoney pourra effectuer des achats en ligne comme avec une carte de crédit internationale classique.

Avec KeeCash, faites des transactions en ligne sans compte bancaire

Toute chose qui va très fortement arranger lesdits utilisateurs… Les seuls qui vont faire grise mine c’est la startup Gabonaise KeeCash dont c’est justement le principe. En effet, la plateforme, lancée il y a quelques mois, permet aujourd’hui d’obtenir une carte… MasterCard (justement) virtuelle, avec laquelle on peut procéder à tout type d’opérations en ligne. Le coeur de l’innovation étant que cette carte virtuelle peut être rechargée avec son compte de mobile banking, notamment… AirtelMoney.

Ce n’est pas tout ! Ce partenariat permettra aussi aux utilisateurs régler leurs factures dans tous les points de ventes simplement en scannant un code QR affiché à la caisse. Et cela, dans tous les endroits du monde où la MasterCard est acceptée…

Mais la startup peut compter, pour l’instant, sur les autres services de mobile banking qui n’ont pas encore emboité le pas d’Airtel : Orange Money, MobiCash, MTN Mobile Money, etc. Car KeeCash permet de recharger sa carte avec tout opérateur. Mais cela ne risque pas de durer car les concurrents d’Airtel vont très probablement répondre à ce gros coup. Il est aussi à prévoir des frais de recharge moins importants du côté d’Airtel, contrairement à KeeCash où ils s’élèvent à près de 50% de la somme à recharger.

Un responsable d’Airtel Gabon précise d’ailleurs : « Les clients d’Airtel Money bénéficieront également de prix concurrentiels et de taux de change préférentiels pour les paiements internationaux, et auront accès à d’autres cas d’utilisations pertinents au niveau national, y compris les paiements de factures, les paiements de commerçants et les services à valeur ajoutée comme les solutions de gestion de trésorerie ».

Cela dit, on suppose que la jeune startup va innover de son côté afin de contourner ce concurrent de taille.

Commenter avec Facebook

About Stevy Opong

Addict aux startups, copywriting et au marketing. Mais au-dessus de tout : Breaking Bad est la meilleure série du monde.

View all posts by Stevy Opong →

5 Comments on “Airtel et Mastercard s’allient : la startup KeeCash menacée ?”

  1. La Start-up KeeCash a deux choix qui s’offre à elle. Soit elle s’aligne face à la concurrence venant d’Airtel ou simplement elle devra revoir son business model.
    De plus KeeCash devait sentir venir se partenariat… Est-ce qu’elle s’est préparé en conséquence ? Je crois que l’on aura besoin de leur point de vue.

    1. EN effet, ça s’annonce lourd pour eux. Ils vont peut-être devoir pivoter ou signer des partenariats avec les opérateurs en question.

      1. Effectivement @Stevy. Je ne pense pas que KeeCash dès le début a signé a un partenariat de non concurrence avec Mastercard. C’est évident que Mastercard a sauter sur l’affaire, ils ne peuvent pas laisser passer un gros poisson comme Airtel money.

        De plus KeeCash doit revoir sa politique de communication. Les gars sont seulement en Mbengue à quel niveau du bled pour bien faire comprendre à vos utilisateurs le potentiel de votre service.

  2. Bonjour,

    Très bonnes nouvelles. À quand la disponibilité du service Airtel money/MasterCard ?

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
29 × 19 =